Forum officiellement ouvert, on vous attend ♥

Partagez|
MessageSujet: First stop Lun 11 Avr - 17:37
Kyu Jae Hayashi
Il était crevé. Le vendredi –enfin, maintenant on était le samedi matin- c’était toujours comme ça : pendant la journée du vendredi, il passait son temps à l’école, puis le soir il y avait le saut habituel au gym pour garder la forme parce que les tests physique abondaient et les sorties avec les copains, jusqu’à quelque chose comme huit heure, heure à laquelle il commençait son quart de nuit au travail, jusqu’à 5 heure le lendemain matin. Après, il devait prendre le bus de nuit, qui passait toujours en retard (ou alors, en avance; c’était jamais clair avec le bus de nuit, il ne passait pas très souvent et il n’avait pas les moyens de prendre le taxi à chaque fois qu’il travaillait quoi). Alors, lorsqu’il mettait les mains dans ses poches pour trouver ses clefs d’appartement, il avait les mains qui tremblaient un peu. Il l’enfonça sans ménagement dans le trou de la serrure, la tourna et ouvrit la porte. Doucement, quand même; il ne vivait pas seul dans cet appartement, et il ne voulait surtout pas réveiller l’autre, si tant peu qu’il dormait. Il entra et referma la porte derrière lui, déposant ses clefs sur le petit meuble à l’entrée avec tout la délicatesse dont il était capable après un presque vingt-quatre heures sans dormir.

Il enleva ses chaussures, délesta sa cravate et se dirigea vers le réfrigérateur derechef pour se sortir un sac de carottes. Non, Kyu Jae n’aurait probablement pas besoin de lunettes avant longtemps s’il continuait à manger des carottes comme si c’était des sucreries. Il en enfourna une, puis deux, avant de remettre le sac à sa place, troublé par le manque de lumières dans l’appartement. C’était signe d’une de deux choses : soit Takeshi était partit se couché, fait rare, soit il était encore en train de faire la fête à l’extérieur. Un comme l’autre, autant pour lui; ça lui ferait du bien. Il se laissa tomber sur le canapé du salon, se disant au départ qu’il ne ferait que fermer les yeux un instant avant d’aller prendre sa douche. Au final il ne sût pas vraiment combien de temps il avait fermé les yeux, mais il fût réveillé par le bruit de la porte d’entré qui ouvrait. Il entrouvrit les yeux juste à temps pour avoir la présence d’esprit de grogner un :

-Surtout, n’allume pas la lum-

Qui fût interrompu par un Takeshi qui, croyant probablement que son colocataire dormait dans sa chambre et non pas sur le divan comme un peinard, alluma la dite lumière. Kyu Jae, éblouit, se leva en mettant son bras gauche devant ses yeux, grimaçant. Il avait maintenant un de ces maux de tête, mais ça allait passer, il le savait. Il avait fait quelques pas en direction de son meilleur ami pour le saluer, quand quelque chose l’arrêta. Il se mit à bougonner, baissant le bras pour laisser voir une mine qui ne disait rien de bon. Pourtant, il ne fit absolument rien pour laisser présager à son ami que quelque chose le dérangeait.

-Pardon. Je pensais que tu dormais dans ta chambre, j’ai pas pris la peine de vérifier. Ça va?

Kyu grinçait des dents.

C’est que, Voyez-vous, Takeshi sentait la meuf à plein nez.



Kyu Jae Hayashi
-If love is a labor I'll slave till the end-

(c) blackheart & crédits
 
avatar
MESSAGES : 99 ECOLE : Université
HABITATION : Hachiko
un gardien de nuit/étudiant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First stop Lun 11 Avr - 19:43
Takeshi Tsukiyomi

First Stop

KyuTake - Day 01


Takeshi Tsukiyomi a un cycle. Et je ne parle pas de ragnagna.

Pour être plus clair, au début du cycle, il est toujours frais comme un gardon, jusqu’au moment où il va être en retard dans son travail à force de trop papillonner. Nous assisterons ensuite à une lente métamorphose en zombie où Takeshi restera alors enfermé dans son bureau à travailler comme un demeuré pour respecter ses délais.
Puis, une fois les chapitres du mois sortis, tel le Phoenix, il renaît de ses cendres et… va pécho de la donzelle….

Pas compliquez donc de vous faire le tableau sur ce qui vient de se passer. Il devait être 6 ou 7h du matin et autant dire que pour le coup, Takeshi, même s’il n’avait pas dormis des masses, était bien frais. Faut dire qu’avec ce genre de nuit, vous êtes fatigué, mais c’est une bonne fatigue. Et la literie du quartier Yamamoto valait vraiment le coup…

Anyway, voilà qu’il était sur le pas de la porte de son appartement, cherchant la clé de la porte d’entrée. Sauf qu’après un rapide test, c’était ouvert.

« N’allume pas la lum »

Oups… La voix de son collocataire et meilleur ami parvint à son cerveau avec un temps de retard. Résultat, Kyu Jae venait de se faire déglinguer les yeux. Qu’est-ce qu’il fichait à dormir dans le canapé en plus, hein ?

« Sorry Kyu, j’imaginais que tu étais dans ta piaule… »

Takeshi lui offrit son sourire colgate habituel avant de remarquer qu’il faisait vraiment la gueule. Bon, ok il avait allumé la lumière comme un sauvage, mais quand même ! Il éteignit d’ailleurs la dite lumière et s’habitua peu à peu à l’obscurité. Le mangaka se débarrassa de son manteau, ses chaussures, ouvrit les premiers boutons de sa chemise blanche avant d’aller faire un tour dans la cuisine. Click. Bruit salvateur de la cafetière qui se met en route. Takeshi poussa un soupir de contentement et récupéra alors sa tasse avant d’y tremper les lèvres.

Il tourna alors la tête vers l’endroit où il imaginait son colocataire et lui adressa un sourire dans la pénombre. Il était vraiment ravi de l’avoir retrouvé. Ces deux années de séparation lui avait pesé, mine de rien. Après tout, ils avaient partagé leur quotidien pendant 4 ans à l’académie : Même cours, même options, même chambre… D’autant plus qu’ils prenaient leur repas ensemble la plupart du temps. Ouais, ils vivaient déjà ensemble, en quelque sorte.

Toujours avec ce ton bienveillant qui lui était réservé, Takeshi s’adressa à nouveau à Kyu Jae :

« Et ta journée alors, ça a donné quoi ? Tu es de repos où tu bosses ce soir ? J’ai envie qu’on fasse un truc ensemble, genre un ciné ou une sortie. J’ai finis mon boulot là, j’ai du temps ! »

Il s’appuya sur le plan de travail tout en buvant une nouvelle gorgée de café. Il attrapa machinalement le paquet de biscuit qui se trouvait sur le meuble derrière lui et se débrouilla pour en sortir un gâteau qu’il croqua.

« Si demain tu bosses pas on pourrait aller courir au parc, ça fait longtemps… »

©GOOD MORNING KIBOU - Aimara



avatar
MESSAGES : 814
un mangaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First stop Mar 12 Avr - 14:37
Kyu Jae Hayashi
Le sourire de son ami lui fendit le cœur en deux, si c’était possible de plus le faire. Avec le temps, il commençait à avoir l’habitude, mais son cœur n’était pas de pierre non plus. C’était moche, des fois, habiter avec une flamme qui ne savait même pas qu’elle en était une. Mais bon, la partie plaisante de la chose outrepassait largement le mauvais, alors il prenait sur lui dans les moments les plus difficiles. Un soupir désemparé échappa ses lèvres alors qu’il regardait l’autre se servir une tasse de son infect café; il l’avait vu faire la même chose un million de fois maintenant, et les gestes étaient comme imprimés dans sa mémoire. Dans la pénombre environnante, il pouvait enfin laisser ses yeux vagabonder sans exacerber son mal de tête. Ils étaient pas mal, ici. Même qu’avec le temps, même si à la base c’était l’appartement de Takeshi, il commençait à s’y sentir comme chez lui, et non pas comme s’il créchait chez un de ses potes quoi. Il lui en était plus que reconnaissant, et ce disait qu’en ce moment il ne le lui montrait pas vraiment. Après tout, c’était pas de sa faute à lui si lui avait des sentiments pas partagés à son sujet, il fallait qu’il arrête de faire la gueule et qu’il fasse un homme de lui un jour.

-Ouais, je me suis pas rendu, à ma piaule, justement. Trop fatigué.

Dans le petit silence confortable qui s’était installé pendant que Takeshi buvait les premières gorgées de son café, il se rappela avec gêna un moment de leur adolescence. Un moment où il avait maladroitement adressé ses sentiments envers Takeshi. Depuis ce temps-là, il s’était juré à plus jamais. Il fallait dire qu’avec la réception qu’il avait eu, c’était de quoi prendre une douche froide. Non; valait mieux rester amis et vivre sa vie paisiblement. Ils étaient bien comme ça, non? Enfin, sauf quand il débarquait et puait la meuf à grand nez, là c’était une autre paire de manche, mais du reste il était plutôt satisfait de leur petit train quotidien. Il fût sortit de sa rêverie embarrassante par les paroles de son ami.

-Ma journée, ça a ressemblé à beaucoup de théorie, des math, des math, des math… quand on leur demande à quoi ça rime, ils disent que c’est de la gymnastique intéressante pour notre cerveau. Bref après avoir laissé fondre un peu mon cerveau, je suis allé au gym, j’ai recroisé le gars-là, tu sais, celui qui n’arrête pas de me parler pendant que j’essaie de faire mes exercices … Bref, il est tellement lourd, quand il parle, c’est comme s’il y avait des altères qui lui sortaient de la bouche. Après je suis sorti avec des amis pour papoter un peu avant le début de mon quart de travail, et me voilà. Il ne s’est évidemment rien passé. Je veux dire, faut s’y attendre, quand le centre est désert… le plus palpitant que tu peux faire, c’est croiser un autre gardien.

Le sourire de son ami l’hypnotisait presque. Il le réconfortait, lui déliait la langue et, au final, il s’était détendu, en oubliant presque l’odeur incommodante de plus tôt. Après tout, Takeshi restait Takeshi, et qu’il couche avec des filles ou non, c’était bien de son ressort. Lui il allait mourir vieux garçon si ça continuait comme ça, et l’idée ne lui faisait même pas peur.

-Je bosse ce soir, comme d’hab’. Mais à huit heure, alors ça me laisse du temps pour faire autre chose de ma journée, quoique je devrais bien prendre le temps de dormir un peu, ajouta-t-il en baillant aux corneilles. Comme moi je sais pas comment carburer à cette saloperie de café que tu bois, je vais me contenter de la méthode traditionnelle. Je dirais pas non pour une sortie… hésita-t-il un instant avant de continuer, y’a bien le film de Batman vs Superman que je voulais voir si tu ne l’a pas déjà vu –ce qui m’étonnerait vu que tu étais pas mal enfermé dans ta chambre au courant de la dernière semaine.

Il l’écouta un instant de plus avant de hocher de la tête pensivement.

-Courir ce serait bien. Ça fait effectivement longtemps, tu vas prendre du gras, le taquina-t-il en sachant pertinemment que c’était quasi impossible, et puis moi ça m’éviterait de devoir passer par le centre de conditionnement physique aujourd’hui, ce serait pas de refus. Pour vrai, ce mec il est lourd…

Il déblatéra encore un moment sur la futilité de son «ami» de fonte et s’arrêta en baillant à s’en décrocher la machoire.

-Pardon, je veux pas t’embêter avec ça Take. Comment s’est passé ta journée à toi? Comment ce sent le grand mangaka lorsqu’il termine enfin son chapitre du mois? En plus ton éditeur ne m’a même pas appelé en larmes, je suis super fier de toi.



Kyu Jae Hayashi
-If love is a labor I'll slave till the end-

(c) blackheart & crédits
 
avatar
MESSAGES : 99 ECOLE : Université
HABITATION : Hachiko
un gardien de nuit/étudiant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First stop Mar 12 Avr - 20:49
Takeshi Tsukiyomi

First Stop

KyuTake - Day 01


Takeshi perçu le soupir de son colocataire. Il savait que Kyu Jae détestait le café et n’en aimait ni l’odeur, ni le goût et surtout pas le fait que Takeshi se sirote tranquillos sa cafetière et demi par jour. Un accro à la caféïne. Un vrai. Et café noir un, surtout pas de sucre ou de lait.
Takeshi sourit en imaginant un mini Kyu agiter ses bras de haut en bas en lui faisant la morale sur sa consommation trop importante du liquide amer et noir. Pas de sa faute, le café est son plus grand allié lors des rushes pour le boulot, et du coup, même sans pression, il a du mal à s’en passer.
Trop fatigué pour aller jusqu’à son lit ? A son tour, Takeshi soupira avant de prendre la parole :

« Tu sais, tu ne devrais pas te surmener. Je t’ai déjà dit que si tu avais besoin de faire un break au niveau du boulot, je pourrais assumer le loyer tout seul. On n’a pas tous la capacité à se transformer en zombie, et j’aime autant que tu ne le fasses pas. »


Lorsque la conversation dévia sur la journée de Kyu Jae, Takeshi ne put retenir un grognement. Les maths. Brrr, quelle horreur ! Celui qui avait créé les maths ne pouvait être qu’un sadique. Takeshi porta un peu plus d’intérêt à la suite : Y’avais un gros lourdingue à la gym avec son Bro ?

« Bah qui sait, tu as p’tet un ticket ? S’il est mignon, tente le coup, tu crois pas ? Après s’il est vraiment relou et pas à ton goût, y’a moyen de s’arranger hein, jpeux aller à la Gym avec toi un de ces quatre, ça lui coupera p’tet l’idée de te faire du rentre dedans. »


Et puis merde, Kyu, c’est SON meilleur ami, la place est déjà prise, so, Takeshi accepterait, probablement, un potentiel prétendant, s’il estime qu’il est suffisamment bien pour Kyu, parce qu’il faut la bénédiction du bro, mais JAMAIS il n’accepterait de se faire supplanter.

Un soupire passa à nouveau la barrière des lèvres du mangaka quand son ami évoqua son boulot du soir. C’est naze. L’emploi du temps surchargé de Kyu leur permettait pas de passer beaucoup de temps ensemble, alors qu’ils vivent sous le même toit, truc de dingue ça quand même.

Cependant, Kyu exprima son souhait d’aller voir un film, en soulignant quand même que Takeshi avait joué à l’hermite pendant ces deux dernières semaines.

« Oui, bon, hein, je bosse, j’y peux rien ! Et si tu veux aller voir Batman VS Superman, on ira. Ca ne me pose pas de problème. »

Il allait lui dire qu’il ferait mieux d’aller se coucher mais l’autre commença à le taquiner sur le fait qu’il allait « s’empâter » s’il n’allait pas courir plus souvent.


« Bah écoute, je continue d’aller courir le dimanche matin hein, c’est ensemble que ça fait un bail. Et puis que je sache, ils sont toujours là eux hein. »


Désignant ses abdominaux dessinés finement sous sa chemise, il sourit à son meilleur amis. C’était son arme secrète avec les donzelles, alors fallait bien qu’il les bichonne ! Courses à pieds et séance d’abdos à la maison, mais avec les horaires décalés, Kyu était rarement là pour le voir.

Sa journée ? Hum, Kyu n’allait pas forcément vouloir entendre ça.

« Ma journée ? Bah écoute, j’ai glandé une bonne partie de la matinée, après j’ai mangé sur le pouce, bouclé les derniers détails avec mon éditrice et ensuite j’suis allez faire quelques courses, j’avais besoin de fringues. Et puis j’ai rencontré une jolie demoiselle près du quartier Yamamoto et on a « sympathisé », si tu vois ce que j’veux dire. »


Oui, il voit, un peu trop pour son propre bien, même….

   

©GOOD MORNING KIBOU - Aimara



avatar
MESSAGES : 814
un mangaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First stop Sam 18 Juin - 19:53
Kyu Jae Hayashi
-Il n’est pas question que je te laisse assumer le loyer tout seul, grogna Kyu en se frottant les yeux. Tu te prends pour mon père? Encore, si tu te prenais pour mon père, tu te promènerais probablement avec une serviette dans l’appartement, ajouta-t-il plus pour lui-même qu’autre chose. Et puis je me surmène pas, c’est juste que le vendredi est particulièrement éprouvant, les autres jours ça va quoi. C’est sûr que ça t’arrangerait, hein, que je sois toujours là pour te faire à manger, Mmmmh? Puis bon, je suis sûr que je ferais un très bon zombie, à manger des cerveaux à longueur de journée, la belle vie quoi… Si je réussie pas dans le domaine de la justice, pourquoi pas me recycler là-dedans? Putain, ajouta-t-il en secouant la tête, découragé, je suis vraiment fatigué pour déblatérer des trucs pareils…

Il s’accouda au comptoir, les yeux perdus dans le vague de l’obscurité, rivés sur le réfrigérateur.

-Ouais je peux pas vraiment te faire entrer au gym de mon université. Et puis, c’est pas parce qu’un mec me parle qu’il me fait du rentre dedans hein, fit Kyu en rougissant, content qu’il fasse sombre. Quoique te connaissant, tu serais capable de convaincre la fille à l’entrée que c’est une question de vie ou de mort pour qu’elle te laisse entrer. Sauf que tu risques d’oublier ce que tu étais venu faire, tu vas te retrouver chez elle avant d’avoir le temps de te rappeler que j’existe et je vais encore être aux prises avec mon mec qui parle trop tout le temps. Et ça vient de moi ne plus, c’est pour dire qu’il parle. En plus t’as vu je suis trop de mauvaise foi, ça vaut pas la peine de t’en faire pour moi. S’il me nargue un jour, je le cogne. Quoique remarque, à sa carrure, il risque de me mettre à terre assez vite. C’est décourageant, des fois j’ai l’impression d’être le plus petit de ma classe. Ils les font modifiés aux OGM, les jeunes étudiants de vingt-et-un ans. Rien à voir avec nous, vieux croutons de vingt-trois ans.

Il bailla à s’en décrocher la mâchoire, passant à nouveau sa main devant ses yeux. Définitivement, il allait devoir retourner dans les bras de Morphée bientôt. Il tritura sa cravate du bout des doigts, la lissant machinalement.

-Ça fait un bout que j’ai envie de voir le film. Il parait que les «vrais» fans le trouvent mauvais à cause d’irrégularités, mais bon, je suis pas un vrai fan quoi, je fais que voir les films. Je préfère les mangas aux comics évidemment, dit-il en faisant un clin d’œil à son colocataire, alors je suis pas trop l’actualité. Enfin, le film est un peu long tout de même, j’espère que tu es prêt mentalement.

Il hésita un instant. Il aurait bien proposé d’inviter d’autres gens pour profiter du peu de temps de congé qu’il avait, mais la perspective de passer un peu de temps seul avec Takeshi lui plaisait énormément. Alors il ne dit rien, gardant pour lui sa petite réflexion. S’il y pensait trop fort, l,autre allait s’en rendre compte à coup sûr, ou y penser lui-même.

-C’est vrai que tu travailles beaucoup, mais ce mois-ci personne ne m’a appelé en pleurant parce que tu étais en retard alors je suis fier de toi, fit Kyu comme si Takeshi était d’une manière ou une autre sa responsabilité. Et puis, ce que je vois pas existe pas, donc moi tu me dis que tu cours pendant que je dors le dimanche matin mais j’ai pas de preuve… va falloir me montrer la marchandise.

Il haussa la main pour l’arrêter.

-C’était une blague, dit-il sans vérifier s’il était déjà en train de lever sa chemise, le connaissant peut-être trop bien. Et puis quoi, tu as fini de travailler mais tu t’es même pas donné la peine de te faire à manger? Le gronda Kyu, changeant de sujet. En plus le réfrigérateur est plein à craquer, on dirait qu’une vieille dame faisant l’Alzheimer a fait son marché cinq jours de suite sans consulter son époux. Y’a même de la crème glacée. On est en Avril pardi! Et pour les fringues, tu as été magasiner seul? Dit Kyu, suspicieux. Pas que je doute de tes goûts… mais tu m’as pas l’air du genre de personne qui arrive à passer le peu de son temps libre seul.


Non, en fait, il ne doutait vraiment pas de ses goûts. Il savait bien s’habiller. S’en était problématique. Comment était-il supposé garder les minettes loin de Takeshi s’il n’était pas habillé tout croche? Mais ça, loin de lui l’idée de le dire. À la mention du mot «sympathiser», Kyu leva les yeux au ciel. S’en était trop pour lui et sa petite imagination. Oui, il pouvait parfaitement bien s’imaginer son ami en train de sympathiser. Bon, y’avait aussi le fait qu’il l’ait vu carrément à poil à plus d’une reprise qui n’aidait pas.

-Je... vais prendre une douche, lâcha Kyu après un moment, quittant la cuisine pour aller se chercher un pyjama dans sa chambre et faire tourner l’eau chaude. Histoire de laver l’horreur.



Kyu Jae Hayashi
-If love is a labor I'll slave till the end-

(c) blackheart & crédits
 
avatar
MESSAGES : 99 ECOLE : Université
HABITATION : Hachiko
un gardien de nuit/étudiant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: First stop
Contenu sponsorisé
First stop
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪
» ❝ Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath ❞ Azure & Conrad.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING KIBOU :: Transports et Habitations :: Immeubles :: Hachiko :: Appartement Tsukiyomi & Hayashi-
Sauter vers: