Forum officiellement ouvert, on vous attend ♥

Partagez|
MessageSujet: Après le cinéma... on fait quoi? Mar 12 Avr - 21:37
Kyu Jae Hayashi
Kyu était tout sourire, pour une fois, et ça lui allait bien au teint. C’était généralement comme ça quand il faisait du sport, il en oubliait le négatif, le coloc qui sentait le parfum pour femme, les cours, les gens chiants, le fait qu’il devait aller travailler; il n’y avait qu’un pied à mettre devant l’autre et ça avait quelque chose d’hypnotisant, de salvateur pour le jeune étudiant. Il était tout en sueur en ce beau début de mois d’Avril, où il ne faisait pas si chaud que ça. Le tout se couplait d’une plus qu’agréable compagnie, et le tour était joué : il avait un de ces sourires à la Colgate d’imprimé sur les lèvres, un sourire franc, quelque chose qui lui manquait cruellement ce matin-là. Fallait dire qu’il avait dormit depuis, et ça lui avait redonné des forces, de quoi lui donner la capacité spirituelle de surmonter n’importe quelle impasse. En plus ils avaient été voir un film super sympa, c’était pas un rencart vous voyez mais il pouvait se contenter de peu le petit Kyu, alors dans son petit cœur c’était tout comme. Les sornettes du matin s’étaient envolées, et maintenant il ne lui restait qu’un estomac gargouillant alors qu’il mettait la main sur la poignée de porte menant à leur appartement. Il tourna la clef, puis déposa expresso ses choses histoire de laisser à l’autre l’espace nécessaire pour entrer. Il se tourna vers son ami- que dis-je, son meilleur ami- en lui souriant, soufflant un peu.

-Alors, je te maltraite pas trop? Fit-il en faisait manifestement référence à leur petite course qui, au final, avait été plutôt longue. Kyu n’était pas du genre à regarder en arrière pour vérifier si on le suivait; non pas parce qu’il se foutait de savoir si on le suivait ou parce qu’il oubliait, mais parce qu’il faisait amplement confiance à Takeshi. Et puis, il lui répondait quand il lui parlait, ça comptait non?

Il passa au robinet pour se laver les mains, s’essuyant le front avec une manche de chandail en mode total «je suis un mec, je pue et je l’assume». Il sortit deux bouteilles d’eau du réfrigérateur et en tendis une à Takeshi, l’intimant à boire d’un mouvement de la main alors qu’il s’empressait de faire la même chose.

-Va prendre ta douche, je vais commencer le souper pendant ce temps-là. Après faudra parler du film hein, tu ne pourras pas t’en sauver, j’ai des taaaaas de choses à dire sur le sujet, ajouta-t-il avec un petit clin d’œil.

Il se tourna vers les armoires, se demandant que faire. Il n’avait pas envie de se casser la tête non plus, il travaillait dans quelques heures et il aurait préféré largement passer du temps avec son colocataire plutôt que devant des fourneaux. Il accrocha Takeshi au passage vers la salle de bain, pensif.

-Des pâtes, ça te va? Avec euh… du saumon tiens, pourquoi pas.

Quelle question, évidemment que ça lui irait, il demandait plus pour la forme qu’autre chose. Il commençait à la connaitre cette petite chose (d’un mètre quatre-vingt-un, tout de même), après 5 ans de vie commune quand même. Il retourna à la cuisine et mit l’eau à bouillir en sifflotant. Ce soir, boulot; ça ne lui tentait pas, mais pas du tout. Il aurait préféré passer la soirée à jaser avec Takeshi de son prochain manga, ou à le regarder dessiner, quelque chose de bien tranquille comme ça. Mais il n’en faisait qu’à sa tête : pas question qu’on l’aide à payer ses études, maintenant qu’il était dans le monde du travail. Il regarda son téléphone. Et s’il passait un coup de fil à son père? Il résista à l’envie. Il limitait ses appels depuis les dernières années, et même si ça lui manquait que de le contacter à toutes heures de la journée il se rendait bien compte que c’était étouffant à quelque part.

Il ajouta les pâtes à l’eau en ébullition, puis sortit une poêle pour y faire revenir des oignons (c’est toujours bon des oignons pas vrai?) et cuire le saumon (faut le faire cuire pas vrai? Ok je suis nulle en cuisine). Il se croisa les bras pour résister à l’envie de regarder ce qui se passait sur Arkange et regarda plutôt par la fenêtre de la cuisine pour regarder le soleil qui, déjà, commençait à se faire bas dans l’horizon.



Kyu Jae Hayashi
-If love is a labor I'll slave till the end-

(c) blackheart & crédits
 
avatar
MESSAGES : 99 ECOLE : Université
HABITATION : Hachiko
un gardien de nuit/étudiant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi? Mar 12 Avr - 22:28
Takeshi Tsukiyomi

Après le Cinoch’

KyuTake - Day 02



« Alors, je ne t’ai pas trop maltraité ? »

J’enlevais mes chaussures sur le pas de la porte alors que Kyu posait ses affaires. Il semblait aux anges. Faut dire que ça faisait VRAIMENT longtemps qu’on n’avait pas passé une journée quasi non-stop ensemble. On a rarement des jours où on ne fait rien en commun. Et du coup, là, même si Kyu bosse cette nuit, on avait décidé de passer la journée ensemble. Cinoche puis course à pied. Le combo.

Autant j’ai failli m’endormir pendant le film, parce que franchement les trucs de super héros c’est pas mon délire… Sauf Deadpool, Deadpool il est cool. Autant pour la course à pieds, c’était le top du top, je me suis éclaté. Kyu et moi, on va au même rythme. On est même capables de continuer à discuter pendant la course. Bon, y’a toujours un moment où l’un de nous fait le con et du coup on se met à sprinter comme des débiles, mais tant que l’un de nous ne se vautre pas lamentablement par terre à s’écorcher mains, genoux et visage, ça va.

« Quand je te dis que j’ai encore de la condition physique ! »

La fin de discussion amère de la dernière fois me trottait encore derrière la tête. Je passe outre depuis tout à l’heure, mais j’espère sincèrement que Kyu ne me refera pas ce genre de remarque. Je risque de le prendre vraiment mal… Et à vrai dire… je ne sais pas comment je réagirais. Comment j’peux lui prouver, encore plus, que c’est l’une des personnes les plus importantes pour moi ? Je n’ai jamais lié d’amitié aussi étroite qu’avec lui, jamais. Alors qu’il vienne me dire que mes parties de jambe en l’air passe avant lui… Ca ressemble plus à de la jalousie mal placée qu’à un reproche pertinent.

Bref. Je soupire un coup tout en buvant à longue gorgée le breuvage qu’il vient de m’apporter. Je vais dans la salle de bain pour attraper deux serviettes alors que l’autre me dit d’aller prendre ma douche. Je souris sans qu’il ne me voie et poursuis donc ma route vers la salle de bain. Une fois ma serviette attrapée et placée autour de mes épaules, je reviens dans la cuisine et lui pose sa serviette sur les siennes, d’épaules. A nouveau je lui adresse un sourire puis vais, cette fois, me doucher.
Il fait des pâtes, j’ai VU. Avec du Saumon en plus. Mon ventre gargouille alors que mes fringues qui puent le mort tombent au sol. J’ouvre le robinet et attend que l’eau soit chaude pour rentrer dans la douche et me débarrasser de toute cette crasse. J’ai l’impression d’avoir de la poussière collée sur toute la peau. Faut dire que les chemins de terre étaient très secs dans le parc aujourd’hui. Et avec la chaleur qu’il a faite… et à l’allure à laquelle on courait, pas étonnant.

J’attrapais le gel douche à l’odeur boisée et frottait énergiquement ma peau jusqu’à avoir cette sensation ô combien satisfaisante d’être propre. Après avoir profité encore un moment de l’eau chaude, je sors de la cabine de douche, attrape une autre serviette, pas pleine de transpiration, et me sèche les cheveux énergiquement. Je pense que le repas sera bientôt prêt. Mon ventre gargouille, une fois de plus.

« J’ai faim…. »

©GOOD MORNING KIBOU - Aimara




avatar
MESSAGES : 814
un mangaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi? Mar 12 Avr - 23:25
Kyu Jae Hayashi
Oui bon, c’était vrai que l’autre était quand même en forme. Pas du tout l’image que l’on se fait d’un mangaka, avec ses lunettes et son dos courbé, penché sur ses manuscrits à longueur de journée. Kyu, il fallait le dire, il avait du goût quand même pour ses crush. Enfin sur celui-là, disons. C’est qu’il était beau le brun-blond, pas laid du tout non, et il faisait souvent baver son colocataire. Mais discrètement toutefois, il n’aurait pas voulu le mettre mal à l’aise ou lui manquer de respect quoi. Il ne pouvait simplement pas s’en empêcher que voulez-vous. Il reçut la serviette avec un sourire, la déposant sur le comptoir pour na pas la souiller avec sa sueur. Il avait énormément hâte de prendre sa douche en fait, mais n’aurait pas voulu dire à son colocataire de se grouiller un peu. De toute manière, même s’il avait eu le temps d’y aller parce que l’autre s’était dépêché, il ne lui aurait pas laissé le libre cours de gâcher les pâtes. Gâches des pâtes vous dites? Oui, Takeshi en était capable. Une simple question de négligence, un art parfois chez lui.

Il sourit. C’était quelque chose d’attendrissant chez lui, ça lui donnait comme l’impression que l’autre avait besoin de lui. C’était bien quand quelqu’un pouvait compter sur vous, pas vrai? Il sortit de quoi faire une sauce –oui oui, une sauce, de quoi avec une couleur, texture et de la saveur, mais je vous laisse imaginer les détails, ce sera meilleur comme ça- et commença son travail en continuant son sifflotement. Il entendait l’eau s’interrompre, lui indiquant que Takeshi avait terminé de prendre sa douche. Allait-il sortir avec des vêtements cette fois? Espérons que oui quand même, sinon ça allait encore être gênant pour lui. Lorsque Takeshi sortit de la douche, il embaumait bon le bois et ça plaisait à Kyu; c’était l’odeur qu’il lui connaissait généralement et la préférait largement à vous-savez-quoi. Une belle journée de printemps quoi, en sommes; c’était bien de faire des trucs entre potes. Il sentait que le reste de la journée allait bien se passer, un sentiment qui bien sûr pouvait se retrouver gâché assez facilement mais il avait espoir.

-Ouais, tu as tellement faim, on dirait que tu vas manger la table, blagua Kyu en fermant le rond de poêle. C’est presque prêt en fait, tu veux bien mettre la table? Attend, je vais t’aider pendant que ça épaissis, j’ai pas vraiment besoin de surveiller.

Kyu, il y tenait, à mettre la table, genre tout le temps quand il faisait à manger. Parce que ça obligeait Takeshi à sortir de sa chambre une fois de temps en temps –quand il réussissait, il ne se faisait pas des illusions à ce sujet c’était plutôt rare- et que bon, ça faisait plus officiel. Avec son père ils avaient l’habitude de manger dans le salon devant la télévision, à l’académie c’était au self. Lui, la nappe, il y tenait, c’était genre un must de la vie adulte qu’il avait appris à aimer. Poser pas de questions, c’est un petit quelque chose un peu bizarre qu’il avait. Il sortit donc la nappe bleu –oui, la bleu pâle- et la déposa sur leur petite table pendant que Takeshi cherchait les couverts.

-Tu me donnes le temps de prendre ma douche moi aussi ou je dois manger en étant crasseux? Déconna Kyu en grimaçant, faisant mime qu’il puait.



Kyu Jae Hayashi
-If love is a labor I'll slave till the end-

(c) blackheart & crédits
 
avatar
MESSAGES : 99 ECOLE : Université
HABITATION : Hachiko
un gardien de nuit/étudiant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi? Sam 16 Avr - 19:17
Takeshi Tsukiyomi

Après le Cinoch’

KyuTake - Day 02


Les pâtes au saumon de Kyu Jae, c’est la vie. En général d’ailleurs, la cuisine de son colocataire c’était top. Non pas que Kyu Jae soit un grand chef cuistot, mais disons que Takeshi était vraiment bien tombé. Faut dire que le mangaka, avant que son colocataire n’arrive, ne se nourrissait que de café et de céréales avec du lait…. Ou il se faisait livrer des plats quand il avait envie de manger autre chose. Si bien que l’arrivée de Kyu dans son appartement avait :

1) Débarrassé la cuisine qui était dans un état déplorable.
2) Fait redécouvrir à Takeshi, qu’en fait, y’avait autre chose dans la vie que le café, les pizzas et les céréales.

Et puis Kyu était une vraie fée du logis. Quelque chose de pas croyable pour un mec. Pour peu il lui achèterait un tablier rose de maid, juste histoire de lui faire une blague l’année prochaine pour le premier Avril. Takeshi imaginait déjà sa tête quand il ouvrirait le cadeau… Il se retint de rire, histoire de ne pas gâcher son plan.

Alors que l’autre soulignait son appétit d’ogre, Takeshi commença à renifler l’odeur sortant de la poêle quand l’ancien exorciste de l’académie reposa le couvercle. Tristesse…. Takeshi lui lança un regard de chien battu avant de se diriger vers la table de la salle à manger avec deux assiettes… VIDES. Kyu, lui était déjà en train de mettre la nappe. Trainant les pieds comme un gamin, Takeshi finit par mettre la table avec son colocataire jusqu’à ce que celui-ci lui demande la permission d’aller se laver avant d’aller manger. Takeshi lui offrit un regard ahuris :

« Genre ? Depuis quand tu me demandes pour aller te laver ? Tu veux que je vienne avec toi, c’est ça ? Mais je suis déjà propre moi D: ! »

Oui, c’est pas parce que Takeshi courre les jupettes et que les garçons ce n’est pas son truc qu’il n’est pas foutu capable de sortir des trucs pareils à son colocataire et meilleur amis. En vrai, il est comme ça avec Kyu depuis l’académie. Pas moyen que ça change. Takeshi a toujours été très taquin avec Kyu sur ce point. Non pas qu’il le nargue hein, non, il a trop de mauvaise foi pour reconnaître que son colocataire à des vues sur lui. Lui souriant de ce sale sourire qui faisait probablement le plus de ravage chez Kyu, vous savez, celui en coin, dévoilant un air mis taquin mis… « Prédateur » parfois. Enfin, bien plus taquin dans la situation actuelle, puisqu’il s’adressait à Kyu Jae. Quand c’était pour mettre une fille dans son lit, c’était une autre paire de manches, mais l’idée était là.

Le magaka reprit son sérieux après avoir gloussé légèrement en voyant la tronche que tirait désormais le brun.

« Détends toi Kyu, bien sûr que tu peux aller te laver, j’vais mater la télé en t’attendant ! »

Takeshi était un véritable troll avec son meilleur ami. Il adorait le mettre mal à l’aise et mettait ça sur le compte de la « timidité » de Kyu, concernant la chose, certainement pas en imaginant que c’est parce que ça venait de lui que ça le faisait autant rosir.

Voyant que Kyu se dirigeait vers la salle de bain, Takeshi commença par se vautrer dans le canapé puis alluma la télé et zappa sur quelques chaines. Ne prenant pas la peine d’aller voir comment se débrouillait le plat parce que sinon il allait probablement y goûter. Et ce serait probablement une très mauvaise idée si le concept c’était de manger en même temps que Kyu, sans engloutir sa part.

Sauf que son colocataire du prendre plus de temps que prévu pour se laver, ou alors Takeshi ne l’avait pas vu venir, mais ses paupières finirent par s’alourdirent et il s’endormit là, habillé d’un simple pantalon de toile noire, la serviette qui lui avait servi à essorer ses cheveux encore sur les épaules.

©GOOD MORNING KIBOU - Aimara




avatar
MESSAGES : 814
un mangaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi? Mar 28 Juin - 15:54
Kyu Jae Hayashi
Kyu était entré dans la salle de bain déjà embuée par la précédente douche de son colocataire et sourit; une douche bien chaude, quelle bonne idée. Ça ferait partir un peu des courbatures qu’il ressentait au niveau du cou, et puis bon à la chaleur ambiante qu’il faisait il risquait pas d’attraper froid en sortant de la douche non plus. Il tourna le robinet de la douche pour ajuster la température de l’eau et la laissa couler pendant qu’il se déshabillait histoire qu’elle soit à la bonne chaleur quand il mettrait le pied à l’intérieur. Il déposa la serviette sur le rebord prévu à cet effet et huma l’air en fermant les yeux. Ça sentait Takeshi partout maintenant, c’était le rêve. Mais plus pour longtemps, parce que Kyu ne se lavait pas avec les même produits et que ça allait se mélanger et tout. Et puis bon, son nez allait de toute manière finir par s’habituer et il ne le sentirait bientôt plus.

Il finit par sauter dans la douche, fermant les yeux pour bien s’empreingner de la sensation de l’eau qui coulait sur sa peau. Lui, quand il allait à la douche, c’était toujours la même hose : il commençait inévitablement par se laver les cheveux. Et oui; il faisait partit des rares mecs qui se mettaient du revitalisant, parce que ça donne des cheveux tous doux. Il prenait même du Loréal, parce qu’il le valait bien. Il regarda dans l’ensemble des bouteilles qu’ils avaient et remarqua pour la énième fois la bouteille avec d’écrit dessus en grosses lettres «for real men» de la compagnie «blue beards». Elle n’avait même pas été entamée, ce bougre de Takeshi l’avait probablement acheté impulsivement et l’avait ensuite oubliée sur la tablette… Par curiosité, il ouvrit le capuchon pour le sentir. Sauf qu’il avait les mains pleines de savon, et que le pot lui glissa des mains pour finir lamentablement sur le sol de la douche, non sans exploser en petites bulles sur le passage. Il soupira. Il allait falloir qu’il explique ça à son colloque… et d’ailleurs, pourquoi ça sentait la menthe sauvage (aka le fond de rince-bouche)? Pas étonnant que l’autre ne l’ait jamais utilisé! Il toussota, se penchant pour ramasser la bouteille avant qu’elle ne se vide complètement et tendit la main pour attraper sa propre bouteille, en faisant bien attention de ne pas en renverser partout cette fois. Une fois le lavage de sa tête bien terminé (et le savon dans ses yeux essuyé) il procéda au nettoyage méticuleux de sa personne, que je vais vous épargner pour la forme. Il sortit donc de la douche après un bon vingt minutes, un nuage de vapeur encore plus épais s’étant formé dans la salle de bain. Heureusement, ils avaient une bonne source d’eau chaude parce qu’ils abusaient un peu quand même. Faut pas regarder la facture d’électricité non plus…

Il se rendit compte que dans sa hâte, il n’avait pas apporté de vêtements propres. Heureusement, sa chambre était toute proche, aussi se muni-t-il de sa serviette pour cacher ce qu’il y avait d’important à cacher et sortit de la salle de bain, encore tout dégoulinant. Il frissonna : il faisait plus froid à l’extérieur quand même. Il sortit sa tête du corridor pour adresser la parole à Takeshi, prêt à lui sortir un «ce sera pas long il me reste juste à m’habiller», mais au lieu de quoi il se retrouva simplement la bouche toute grande ouverte, à le dévorer des yeux. Quel spectacle amusant, que celui d’une bombe atomique qui se prélasse à moitié à poil dans le salon. C’était un peu trop pour le cerveau du pauvre Kyu, qui devint rouge comme une pivoine et dû faire un 180 degré pour arrêter de regarder dans cette direction. Il cligna des yeux un moment avant de se rendre dans sa chambre, tout pataud. Il s’assied sur son lit en prenant sa tête dans ses mains, se demandant franchement ce qu’il faisait de sa vie et se remettant en question.

Il fallait vraiment qu’il se remette les idées à la bonne place. Takeshi était son meilleur ami après tout, il lui devait bien ça. Aussi prit-il une grande inspiration et se lança dans la tâche de s’habiller, ce qui n’était vraiment pas difficile vu qu’il portait presque toujours la même chose. Aujourd’hui, il allait mettre une chemise ou un simple t-shirt? Ça allait être une chemise, malgré le fait qu’il aurait bien aimé ne rien porter, comme son colocataire. Mais peut-être que ça lui donnerait l’idée d’aller plus s’habiller aussi (c’est beau rêver) et que ça lui causerait moins de problèmes. Il ne mit toutefois pas de cravate, quand même, il ne travaillait pas tout de suite après tout. Il se leva en soupirant, prêt à aller affronter Takeshi avec un visage de marbre. Enfin, essayer. Une fois arrivé tout prêt de lui, il se surpris tout de même à observer les traits fins de son visage assoupis. C’est qu’il était toujours beau, mais de le voir comme ça, paisible, c’était bien aussi. Il tendit la main et la laissa glisser sur son front pour le dégager d’une mèche rebelle, ce qui eut pour effet de le réveiller, évidemment. Il retira prestement sa main et recula.

«Je, eum. Tu avais une merde sur le front, pardon de t’avoir réveillé. Maintenant que c’est fait, qu’est-ce que tu dirais de manger un peu? Avant que ça colle à la poèle

Il se dirigea prestement dans la cuisine et apporter les plats à la table pour servir les deux assiettes, puis s’assit. La vaisselle attendrait bien un peu même s’il ne la faisait pas tremper tout de suite.

«Alors, tu te ramènes?»



Kyu Jae Hayashi
-If love is a labor I'll slave till the end-

(c) blackheart & crédits
 
avatar
MESSAGES : 99 ECOLE : Université
HABITATION : Hachiko
un gardien de nuit/étudiant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi? Mar 28 Juin - 21:39
Takeshi Tsukiyomi

Après le Cinoch’

KyuTake - Day 02


Franchement, les programmes télé, ce n’est plus ce que c’était. Et pour le coup le programme était tellement chiant que mes yeux se ferment de plus en plus…  j’ai même finit, il me semble, par m’endormir complètement. Je sais plus vraiment… Quand j’ai rouvert les yeux, Kyu Jae avait sa main tout près de mon visage. Un grognement s’échappa de ma gorge, un peu malgré moi. Je n’avais pas envie d’ouvrir les yeux… Je voyais encore un peu flou autour de moi. J’avais juste envie de m’affaler de tout mon long sur le canapé…

« Encore cinq minutes… je suis fatigué… »

Posant mon bras sur mes yeux histoire de cacher la lumière, je laissais un soupir s’échapper d’entre mes lèvres. Je me sentais tout endoloris. Comme si mes jambes pesaient trois tonnes chacune. Affreux. Pourquoi Kyu Jae avait sa main sur ma trogne au fait ? Kyu avait fuis et avait changé très rapidement de sujet. Il est de plus en plus bizarre, je crois… Ma tête est encore toute embrumée et j’avoue ne pas être réveillé pour deux sous.

Je lutte pour ouvrir les yeux après avoir laissé tomber mollement mon bras sur le côté. Ca sent bon. Ca sent les pâtes au saumon. Avec de la crème, et de l’aneth… Mon ventre gargouille mais j’arrive pas à me décider à lever mon royal fessier de ce putain de canapé… Pour le coup, j’ai tellement la flemme, que je tourne mon visage vers Kyu en désignant notre DVDthèque du menton puis en tapotant la place à côté de moi :

« Au pire tu viens on bouffe sur le canap’ devant un super film qui fiche la trouille ? Ça fait longtemps qu’on a pas fait ça !»

Et puis comme ça je pourrais continuer de comater un peu avant que les jump scares ne me réveillent tout à fait. Et après je pourrais faire des blagues pas drôle à Kyu, genre me glisser dans sa piaule quand il essaye de dormir pour lui faire peur, lui attraper les pieds et tout… Et puis faudra que je me remette au boulot ensuite. Parce que bon, j’ai de l’avance là, tout de suite, mais hors de question de finir en retard pour le mois prochain, et c’est un sacré gros mois, celui qui vient ! J’ai à la fois le chapitre pour Love & Chocolate et un pour un nouveau projet.

J’ai vraiment, mais alors vraiment pas envie de m’y mettre, je préfèrerais de loin glander avec Kyu, reparler des bons souvenirs de l’académie… Ça me paraît loin, alors que c’est pourtant pas si vieux… Soudain, une drôle d’idée me passe par la tête et pour le coup je me sens un peu plus réveillé :

« Hey vient  j’ai une putain d’idée  ! Ce soir je colle mon matelas dans ta piaule et on déconne comme on le faisait à l’académie !! »

Mais la réalité me rattrape soudain et une moue dépitée s’inscrit sur mon visage d’enfant :

« Ah mais tu bosses cette nuit… Tu commences dans combien de temps ? On a le temps de regarder un film ? »

C’était à se demander comment la personne qui vit avec nous peut nous manquer. Et pourtant, en ce moment, c’était ça, je crois. J’étais nostalgique de cette période à l’académie, où on se posait pas de question, où on allait picoler sur les falaises pour refaire le monde….

©GOOD MORNING KIBOU - Aimara



avatar
MESSAGES : 814
un mangaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi? Mar 5 Juil - 14:07
Kyu Jae Hayashi
«Si tu pionces encore cinq minutes, ça va devenir froid» fit remarquer Kyu en haussant un sourcil réprobateur. En vrai il aurait voulu se poster à côté de lui et le lever lui-même pour que ça aille plus vite, mais en fait il savait qu’il n’allait pas assurer s’il s’approchait trop de ce corps bien musclé mis à la vue de tous -en l’occurrence, lui. «Tu veux dire que tu veux encore regarder un film? Je veux bien croire qu’on a été courir entre les deux, mais on a quand même vu Batman contre Superman non?» À dire vrai, Kyu n’avait rien contre l’idée, mais il était un peu déçu. Il aurait voulu faire la causette un peu, de tout et de rien. Et puis, regarder un film d’horreur avant d’aller travailler dans un centre d’achat désert, c’était vraiment pas une bonne idée; des plans pour qu’une souris lui fasse faire le saut et qu’il réveille tout le voisinage en hurlant de terreur. Mais bon, loin de lui l’idée d’en faire part à son ami, hein.

«Fait gaffe de pas en mettre partout.» Flancha Kyu en venant lui apporter ses couverts et son assiette, avant de prendre la sienne et de l’imiter. Ça lui semblait un peu dommage quand même, mais si ça pouvait faire plaisir à l’autre, pourquoi pas. «C’est toi qui choisis le film par contre, c’est ton idée après tout.»

«Fait pas cette tête, allez» fit Kyu, qui sentit son petit cœur se briser alors que l’autre tirait une tronche d’enterrement. «Je commence qu’à 9 heure, on a le temps de regarder un film. Et eum, pour le matelas je sais pas si y’a la place dans ma chambre, tu sais mon lit prend déjà toute la place. Et que je saches, avant tu te gênais pas pour te foutre dedans de toute manière.»

Ah, le fourbe. En fait c’était vrai qu’avec un autre matelas ça aurait été un peu serré, mais il savait où était son intérêt quoi. Bon, en même temps, ça aurait un peu été de la torture, mais il avait l’habitude, alors autant faire ce que l’on pouvait avec ce que l’on avait, pas vrai? «Sauf que si tu vas pioncer dans ma chambre, c’est sûr que tu vas te faire réveiller demain matin quand je vais rentrer, je vais probablement être trop zombie pour me rappeler que tu y es.»

Kyu enfourna une bonne bouchée de pâtes. C’était pas si mal. «Et surtout, mange avant que ça soit froid.» dit-il sans prendre la peine de regarder dans sa direction. Il comprenait un peu ce que Takeshi essayait de dire, il s’ennuyait des moments à l’académie où la vie semblait si facile et toute tracée d’avance. Un jour, peut-être, ça redeviendrait comme ça. Il bosserait moins, ils pourraient passer plus de temps ensemble… Sauf que Kyu ne se faisait pas d’illusion. Un jour, aussi, son copain allait se caser avec une gentille fille, et là tout allait changer. Il préférait ne pas trop y penser, mais dans le genre scénario catastrophe à deux balles Kyu était plutôt doué d’imagination.



Kyu Jae Hayashi
-If love is a labor I'll slave till the end-

(c) blackheart & crédits
 
avatar
MESSAGES : 99 ECOLE : Université
HABITATION : Hachiko
un gardien de nuit/étudiant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi? Mar 5 Juil - 14:59
Takeshi Tsukiyomi

Après le Cinoch’

KyuTake - Day 02


Kyu Jae était plutôt râleur ce soir, non ? Ce n’était pourtant pas trop dans ses habitudes, enfin si, mais pas comme ça… M’enfin, ça ne l’a pas empêché de m’apporter quand même une assiette débordante de délicieuse pattes au saumon et à la crème. Miam. Putain j’adore les pattes au saumon de Kyu. Quand je vous dis qu’il a tout de la vraie fée du logis !

Bref, j’avais le droit de choisir le film, top ! Du coup, pour pas que ça soit trop effrayant mais plus dans le côté glauque, j’avais choisis un classique : le bon vieux Saw, premier du nom.

Bref, je foutais le DVD dans le lecteur après avoir posé mon assiette sur la table basse et mettait le film en route. Pendant les minutes de battement entre le moment où j’appuie sur « play » et le moment ou le film en lui-même commence, je ferme bien les volets et les rideaux, comme ça, ça sera fait et on ne sera pas parasité par les bruits du voisinage. Si toutefois la voisine de gauche, celle dont la chambre est attenante à notre salon, ne décide pas de nous la jouer American Pie….

« Tes pattes au saumon, Kyu, c’est les meilleures du monde ! »

Et c’était pas simplement de la lèche, je le pense vraiment.

Bref, alors que le film commence, Kyu me rappelle que sa piaule est petite et que du coup mon matelas ne passera pas. Il m’invite cependant à squatter son plumard, soulignant que je le faisais systématiquement à l’académie.

Il est vrai que quelques années plus tôt, ça ne m’aurait pas posé de problème. En fait, normalement, même aujourd’hui ça n’aurait pas dû me poser un problème… Mais ce soir où les lèvres de Kyu avaient rencontré les miennes accidentellement… Accidentellement, pas vrai ?

Je secouais la tête, pourquoi je pensais à ça de toute manière ? On était en troisième année à l’académie, ça va faire genre 6 ans que ça s’est passé ? Et puis Kyu avait glissé, pas vrai ?



Je me recalais dans le canapé, à côté de mon meilleur ami en lui lançant un regard de biais de pauvre louveteau perdu. J’espérais sincèrement qu’il n’ait rien remarqué puis enfournait une grosse fourchette de patte dans ma bouche en mâchant rageusement. La première gonzesse était en train de se faire charcuter…

« Ca ira ce soir au taff ou tu veux que je vienne avec toi ? »

J’essayais d’être taquin, comme à mon habitude, mais j’avoue que même moi je ne me sentais pas très convaincant. Après avoir échangé un regard complice, tout de même, avec mon meilleur ami, une fois qu’il m’ait tapé dans les côtes avec son coude, j’arrivais à me détendre. Non, c’était normal. Kyu était là, comme il l’avait toujours été, et on était toujours aussi complice.

On eut cependant pas le loisir de papoter et refaire le monde bien longtemps après le film, il était déjà presque neuf heure et Kyu devait partir pour aller bosser. Un peu déçu, je le regardais partir par la fenêtre et mes questions revinrent m’assaillir.

« Je vais aller dessiner, ça me fera du bien. »

Je me tapais sur les joues pour me remettre les idées en place et allais me mettre au boulot de ce pas.

©GOOD MORNING KIBOU - Aimara



avatar
MESSAGES : 814
un mangaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après le cinéma... on fait quoi?
Contenu sponsorisé
Après le cinéma... on fait quoi?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Après le cinéma... on fait quoi?
» [Organigramme] MJs, qui fait quoi!
» Ça fait quoi, 6 ans ? (PV Cornelya)
» Pour les frères tombés, wesh... On fait quoi pour eux?
» /!\. On fait quoi a l'infirmerie ?? O_o


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOOD MORNING KIBOU :: Transports et Habitations :: Immeubles :: Hachiko :: Appartement Tsukiyomi & Hayashi-
Sauter vers: